Spotr lance une nouvelle version de son application et sera présent le 21 septembre au Grand Palais

Spotr, l’application qui trouve les lieux hors du commun pour vos photos, dévoile une nouvelle plate-forme mobile après l’engouement suscité par une version Béta ayant séduit plus de 100 000 Franciliens. Déjà disponible sur iOS, l’application est désormais téléchargeable gratuitement sur Android.

Avec cette nouvelle version, Spotr voit sa couverture étendue à de nouvelles villes. Après l’Ile-de-France et les Hauts-de-France, ce sont les métropoles de Lyon, Marseille, Bordeaux et Londres qui intègrent aujourd’hui l’application. De nouvelles fonctionnalités font également leur apparition. Il est désormais possible d’ajouter facilement des spots à ses favoris pour les retrouver en un clin d’œil dans son profil ou de mentionner une connaissance sur un spot pour lui faire partager ses coups de cœur.

Désireuse d’étendre rapidement sa couverture, Spotr va dévoiler une nouvelle métropole tous les mois, en 2020, à commencer par Berlin dès le mois d’octobre. La personnalisation de l’expérience est également renforcée avec la possibilité de s’abonner à différentes catégories de spots pour ne rien manquer des nouveautés.

À l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2019, la Réunion des musées nationaux-Grand Palais (Rmn-GP) propose, en partenariat avec Spotr et l’Agrandisseur Fisheye, une soirée exceptionnelle le 21 septembre. L’événement prendra la forme d’un parcours photo libre dans la nef du Grand Palais à Paris. De 17h30 à 21h30, les visiteurs pourront ainsi photographier la plus grande verrière d’Europe sous tous ses angles et partager leurs clichés en ligne avec le hashtag #GrandPalaisSpotr.

 

Blinkl et Olivier Cablat au VR Arles Festival

Le travail d’Olivier Cablat Evidence of zombies est actuellement exposé aux Rencontres d’Arles. Ce projet est basé sur une collection d’images d’architecture de type Canard. Ces formes architecturales ont la particularité d’incarner la forme dont elles sont le sujet.

Olivier Cablat a travaillé avec un cabinet d’architecture pour reconstituer des plans en 3 dimensions de ces architectures. C’est à partir de ces plans que l’artiste plasticien et Blinkl ont collaboré pour réaliser l’installation Duck teleportation aux VR Arles festival. Elle permet d’accéder à 10 plans en 3 dimensions par l’intermédiaire d’un dispositif de réalité virtuelle mis en oeuvre par Blinkl.

Equipés simplement de leur téléphone ou leur tablette, les visiteurs peuvent scanner les photos affichées aux murs et visualiser sur leur téléphone, grâce à la technologie Blinkl, ces architectures et leur contexte aujourd’hui en réalité augmentée. 

 Image d'une personne en train de prendre une photo

 

Les soirées Komito au Grand Palais

Dans le cadre du partenariat entre la Rmn – Grand Palais et l’Agrandisseur Fisheye visant à susciter l’envie d’entreprendre dans le secteur culturel ; Komito, jeune start-up développant un système de Photo Booth connecté était présente pour toutes les soirées Places aux Jeunes de la saison qui se termine.

Les visiteurs ont ainsi pu, lors de leur parcours dans l’exposition, imprimer directement sur la box leurs photos en les partageant sur Instagram ou Twitter via les hashtags #placesauxjeunes #exporouge ou #expolune.

Le partage de la photo avec les différents hashtags permet ainsi à la fois d’imprimer rapidement sa photo mais aussi d’augmenter le nombre de post sur les réseaux sociaux des événements Places Aux Jeunes, donnant une visibilité accrue à ces soirées.

Box Komito à l'expo rouge

ONE.O.1 remporte le prix Fisheye-Incuba’School

Le prix Fisheye-Incuba’School, qui récompense les étudiants d’Île-de-France ayant un projet de start-up dans les domaines de l’image et la culture a été remis le 24 juin dernier, et le grand gagnant est ONE.O.1 ! Fondé par Laurie Bonin et Julie Corver ce projet a pour aspiration de porter la révolution de l’art numérique dans des lieux fréquentés par le grand public.

Concrètement, ONE.O.1 propose l’installation d’un écran adapté à la diffusion d’œuvres d’art dans des lieux privés tels que des hôtels, des restaurants, ou encore des bureaux d’entreprise.

Ils ont comme ambition de revaloriser les espaces privés en misant sur la modernité mais surtout de donner ainsi une visibilité nouvelle aux artistes.

ONE.O.1 va donc pouvoir bénéficier de 3000 euros de financement direct pour développer son projet et d’un accompagnement de l’agrandisseur Fisheye.

L'équipe ONE.O.1 remporte le prix Fisheye IncubaSchool